Coronavirus : avec la distanciation sociale, le drive-in redevient tendance

FRANCEINFO

Pour limiter le contact avec les autres, la voiture connaît un certain regain d’intérêt. Tout un tas de divers "drive" se sont développés avec la crise sanitaire

Quoi de mieux que la voiture individuelle pour respecter les mesures de distanciation physique et limiter ainsi la propagation du Covid-19 ? Un regain d’intérêt pour la voiture (pas très écologique) qui se traduit par l’apparition de drive-in pour toutes sortes de choses. Ainsi, les images de personnes subissant un test de dépistage au coronavirus depuis le siège de leur auto se sont multipliées. Mais ce n’est pas le seul usage du drive-in.

Disco drive-in

Jusque-là plutôt cantonné à la grande distribution, on peut désormais écouter un concert, regarder un film, assister à la messe (comme à Châlons-en-Champagne, dans la Marne, par exemple) ou se faire confesser par un prêtre tout en restant dans sa voiture. Il existe même le disco drive-in, sorte de discothèque où chacun danse dans son automobile. Aux États-Unis, c’est la distribution de colis alimentaires aux plus nécessiteux qui se fait en drive.

Vous êtes à nouveau en ligne