Coronavirus : à Angers, des unités mobiles du CHU dépistent dans les Ehpad

France 2

Comment se déroulent les dépistages demandés dans les Ehpad pour les patients présentant des symptômes ? À Angers, trois équipes du CHU ont été formées pour pratiquer ces tests.

Le binôme a des allures de commando. Une interne en médecine et une infirmière sont arrivées dans un Ehpad du Maine-et-Loire pour tester deux résidents. Elles appartiennent à l’une des trois unités mobiles Covid-19 créées par le CHU d’Angers. Blouses, sur-blouses, gants, lunettes, charlottes, elles s’équipent avant de voir les pensionnaires. 

Des résultats rapides

L’infirmière utilise un écouvillon, une sorte de long coton-tige inséré dans les cavités nasales. Le pensionnaire tousse, il a du mal à respirer. Il a volontiers accepté les tests et sa famille a été informée. "On aura les résultats soit en fin de journée, soit le lendemain matin", précise l’une des deux soignantes. Dans l’Ehpad, aucun cas de Covid-19 n’a encore été recensé. L’un des gériatres qui y travaille aimerait que cela dure. C’est lui qui a appelé l’unité mobile du CHU d’Angers. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne