Coronavirus : 74 000 euros d'amende pour le FC Séoul qui avait placé des poupées sexuelles en tribune

Des poupées sexuelles sont placées dans le stade de football du FC Séoul (Corée du Sud), le 17 mai 2020.
Des poupées sexuelles sont placées dans le stade de football du FC Séoul (Corée du Sud), le 17 mai 2020. (AFP / YONHAP)

Après le match de dimanche, les mannequins aux silhouettes aguicheuses, qui portaient des tee-shirts et tenaient des pancartes d'un vendeur de sex toys, ont fait la une des journaux.

Le FC Séoul va devoir mettre la main à la poche. Le club de football de la capitale sud-coréenne a été condamné, jeudi 21 mai, à payer une amende record de 100 millions de wons (74 000 euros) pour avoir rempli ses tribunes vides avec des poupées sexuelles. La Ligue de football du pays justifie cette sanction en estimant que le club a "profondément humilié ses fans de sexe féminin".

>> Retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Le FC Séoul est sous le feu des critiques pour avoir déployé, dimanche 17 mai, lors d'un match contre le Gwangju FC, des dizaines de mannequins en silicone pour remplacer en partie les supporters dans des gradins vides en raison du coronavirus. Les mannequins aux silhouettes aguicheuses, qui portaient des tee-shirts et tenaient des pancartes d'un vendeur de sex toys, ont fait la une des journaux de toute la planète.

Cette controverse "a profondément humilié les fans de sexe féminin"

Après avoir étudié le dossier, la K-League a accepté l'argument avancé par le FC Séoul selon lequel il ne savait pas qu'il s'agissait de sex toys. La Ligue a cependant souligné qu'il "aurait facilement pu reconnaître leur usage en faisant preuve de bon sens et d'expérience".

"La controverse autour de cet incident (...) a profondément humilié et blessé les fans de sexe féminin [et] porté atteinte à l'intégrité de la ligue", a souligné la K-League dans un communiqué. Le FC Séoul, qui a accepté cette décision, a présenté ses excuses et a promis que ces faits ne se reproduiraient pas. C'est la plus lourde amende infligée par la K-League en trente-huit ans d'existence.

Vous êtes à nouveau en ligne