Coronavirus 2019-nCoV : un nourrisson chinois contaminé par sa mère, le plus jeune cas recensé

Deux parents vêtus de masques pour lutter contre le nouveau coronavirus enlacent leur nouveau-né à l\'hôpital de Taiyuan, dans le nord de la Chine, le 5 février 2020.
Deux parents vêtus de masques pour lutter contre le nouveau coronavirus enlacent leur nouveau-né à l'hôpital de Taiyuan, dans le nord de la Chine, le 5 février 2020. (CAO YANG / XINHUA / AFP)

Le nouveau-né est un cas de "transmission verticale", à savoir un enfant contaminé par sa mère in utero, à la naissance ou juste après.

La présence du nouveau coronavirus a été confirmée chez un nourrisson chinois âgé d'un peu plus d'un jour, ont rapporté mercredi 5 février les médias publics chinois.

Selon des médecins de l'hôpital de Wuhan, en Chine, cités par la télévision publique CCTV, le nouveau-né serait un cas de "transmission verticale", à savoir un enfant contaminé par sa mère in utero, à la naissance ou juste après. La mère avait elle-même fait l'objet d'un dépistage positif avant l'accouchement.

Des difficultés respiratoires

Le nouveau-né, dans un état "stable", n'a pas de fièvre ou de toux mais présente des difficultés respiratoires. L'enfant est le plus jeune cas de coronavirus à être confirmé depuis l'apparition de cette souche en décembre dernier.

Le coronavirus, qui a tué près de 500 personnes, est particulièrement meurtrier pour les personnes âgées de plus de 60 ans ou souffrant de pathologies préexistantes.

Vous êtes à nouveau en ligne