Coronavirus 2019-nCoV : les Chinois en colère après la mort de Li Wenliang, médecin lanceur d'alerte

FRANCEINFO

À l'annonce de la mort de Li Wenliang jeudi 6 février, médecin lanceur d'alerte sur le coronavirus à Wuhan, les Chinois ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux.

Son histoire avait fait le tour du monde. Jeune médecin de 34 ans, Li Wenliang est l'un des premiers a avoir lancé l'alerte au coronavirus 2019-nCoV. Il avait été infecté en soignant un patient malade. Jeudi 6 février, les autorités ont annoncé sa mort, provocant ainsi la colère de nombreux chinois. Sur les réseaux sociaux, les messages de défiance envers le pouvoir se sont multipliés. Dans le pays, Li Wenliang est devenu un symbole dans la lutte contre le coronavirus. "Il a dit la vérité, et malheureusement, cette vérité n'a pas été révélée suffisamment vite", estime une femme venue se recueillir.

Il avait été sommé de s'excuser

Dès la fin du mois de décembre et l'apparition de l'épidémie, le médecin et sept autres de ses collègues de Wuhan avaient alerté les pouvoirs publics sur les dangers du coronavirus. Arrêté par la police, il avait été rappelé à l'ordre et sommé de s'excuser. Face à la grogne populaire, les autorités ont annoncé l'ouverture d'une enquête sur la mort de Li Wenliang.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne