Coronavirus 2019-nCoV : le gouvernement chinois suscite les critiques

FRANCEINFO

La mort du médecin Li Wenliang, qui avait lancé l'alerte concernant le Coronavirus 2019-nCoV à Wuhan, place le gouvernement chinois dans une situation difficile.

La crainte d'une contamination se mélange désormais à la contestation d'une partie de la population en Chine. Le décès de Li Wenliang, médecin lanceur d'alerte concernant le Coronavirus 2019-nCoV à Wuhan n'ayant pas été écouté, met le gouvernement chinois dans l'embarras. Les critiques à son encontre se multiplient dans le pays. "Les langues se délient notamment sur les réseaux sociaux et ce, malgré la censure", décrypte le correspondant de France Télévisions Arnauld Miguet en duplex de Wuhan.

Pékin va reprendre la main

Pour apaiser les tensions, Pékin annonce lancer une enquête pour y voir plus clair sur la mort de ce médecin érigé au rang de martyr par le peuple chinois. "Pékin a aussi repris la main sur la ville de Wuhan. Des têtes vont certainement tomber. Est-ce que cela suffira à regagner la confiance ? C'est en tout cas le plus grand défi pour le président Xi Jinping depuis qu'il est au pouvoir", assure Arnauld Miguet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne