Coronavirus 2019-nCoV : de fausses informations circulent à Carry-le-Rouet

FRANCE 3

Des journalistes de France 3 ont pu pénétrer dans la zone de quarantaine où les rapatriés de Wuhan (Chine) ont été installés à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône). Depuis quelques jours, de fausses informations sur le coronavirus 2019-nCoV circulent dans la commune.

La protection est de mise. Pour la première fois, des journalistes de France 3 ont réussi à pénétrer dans la zone de quarantaine à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), où vivent 160 Français rapatriés de Wuhan (Chine). Au loin, certains se promènent dans les allées du site, tout est mis en place pour que le quotidien soit le plus normal possible.

Un communiqué signé de l'Anses

Une lettre, présentée comme un communiqué de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), a été distribuée dans des boîtes aux lettres de la région. "Compte tenu (...) de la présence de nombreux animaux potentiellement transporteurs du virus, des entrées et sorties fréquentes de personnel, (...) la quarantaine n'est pas réalisée correctement", est-il écrit. Vendredi 7 février, les autorités ont organisé une réunion d'information pour démentir ; il s'agit d'une fausse information. Mais coup de théâtre, les auteurs du tract sont dans la salle. À l'issue de cet entretien houleux, beaucoup se disent finalement rassurés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne