VIDEO. "Là, c'est la libération" : En immersion dans une soirée clandestine à Paris

BRUT

En plein confinement, ils étaient plus de 300 à faire la fête dans ce tunnel. Brut s'est rendu dans une soirée clandestine à Paris…

"Pour moi, je suis pas irresponsable parce que là je vais en soirée, demain je rentre chez moi, je télétravaille, je sors plus." Brut s'est rendu dans une free party organisée dans la capitale. Le constat est sans appel : malgré la crise sanitaire, de nombreuses personnes ont assuré avoir besoin de se rassembler. "Bosser jusqu'à 20 heures ou 21 heures tous les soirs, rentrer chez moi, tout seul, me faire des pâtes, glander, rien faire, travailler et puis rien d'autre à côté donc oui, voilà, j'avais envie… c'est pas la vie pour moi", témoigne un des membres de la soirée.

La soirée a été organisée par un collectif de Free Party. Régulièrement, il met en place des fêtes clandestines et éphémères, le temps d'une nuit, en Île-de-France. À peu près 300 personnes étaient présentes à cette fête et la grande majorité ne portait pas de masque mais il y en avait quelques uns qui l'avaient et qui dansaient avec. Pour rentrer dans la soirée, il fallait avoir une place qu'il était possible d'acheter directement sur Internet.

Vous êtes à nouveau en ligne