VIDEO. Confinement : la limite à 30 personnes pour les cultes, "un défaut de communication" selon François Bayrou

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Le haut-commissaire au Plan laisse entendre qu'Emmanuel Macron a peut-être fait une erreur quand il a annoncé une jauge de 30 personnes maximum dans les lieux de culte.

"J'ai entendu dire que le chiffre de 30 était en rapport avec 30% des places", "il y eu un défaut de communication", a estimé jeudi 26 novembre sur franceinfo François Bayrou haut-commissaire au Plan, président du MoDem et maire de Pau, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé mardi soir une jauge de 30 personnes maximum dans les lieux de culte. Les autorités religieuses demandent que ce chiffre soit adapté pour permettre aux fidèles de se rendre aux offices en plus grand nombre.

Il y a une seule chose simple à faire, c'est de fixer un quota, un nombre de participants à l'office par rapport à la surface.

François Bayrou

à franceinfo

Le président du MoDem demande des "adaptations". Selon lui, "trente dans une petite chapelle, c'est trop, mais 30 dans une cathédrale, franchement, ce n'est pas adapté". "Moi, je crois qu'il y a une chose simple à faire et qui réconcilierait tout le monde, avance-t-il. C'est de fixer un quota, un nombre de participants à l'office par rapport à la surface par m2."

Il préconise qu'on applique les même règles sanitaires imposées aux magasins : "C'est la proposition la plus adaptée, affirme François Bayrou. Faisons 8 m2 dans les édifices religieux pour qu'on puisse ainsi être assuré du respect distance, du respect des précautions à prendre et en même temps que la vie normale et spirituelle, qui est très importante pour un grand nombre de nos concitoyens, puisse se dérouler normalement." "Cela ne vaut pas que pour les édifices catholiques, bien sûr. Cela vaut absolument pour tous les édifices religieux", a-t-il précisé. François Bayrou a dit qu'il avait "soumis" cette proposition à Emmanuel Macron.

Vous êtes à nouveau en ligne