VIDEO. Confinement : Jean-Pierre Raffarin critique les maires qui ont pris des arrêtés pour l'ouverture des commerces et appelle à être "solidaires des décisions"

FRANCEINFO

L'ancien Premier ministre a estimé que certains élus locaux ont pris ces arrêtés pour faire "du symbole". 

"La situation est trop grave. Dans la guerre, il ne faut pas s'attaquer aux combattants", c'est à dire à l'exécutif, a déclaré l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin mardi 3 novembre sur franceinfo, à propos de la lutte contre l'épidémie de Covid-19"Systématiquement je fais confiance à ceux qui nous gouvernent, poursuit Jean-Pierre Raffarin. On jugera après".

>>> Covid-19 : suivez notre direct avec les dernières informations sur l'épidémie 

Jean-Pierre Raffarin a critiqué les maires qui ont signé des arrêtés autorisant l'ouverture des petits commerces. "Bien sûr que je défends le petit commerce. Mais ce qu'il nous faut c'est quand même de la discipline. A force de ne plus respecter les règles, on ne fait plus Nation. Je comprends la résistance pour l'efficacité, pas la désobéissance pour le symbole. Quand vous savez que votre arrêté va être cassé vous faites du symbole", a-t-il déclaré.

"Je ne sais pas si un autre gouvernement serait capable de faire mieux. Aujourd'hui il faut être solidaires", a conclu Jean-Pierre Raffarin. 

Vous êtes à nouveau en ligne