Plan de relance européen : "Il va y avoir des investissements massifs sur le ferroviaire", promet Barbara Pompili

FRANCEINTER / RADIO FRANCE

La ministre de la Transition écologique a déclaré jeudi sur France Inter que, sur les "30 milliards" d'euros obtenus par la France sur le plan de relance européen, une part sera destinée au ferroviaire. "On est en train d'arbitrer", a-t-elle expliqué. 

"Il va y avoir des investissements massifs sur le ferroviaire", a promis Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, jeudi 23 juillet sur France Inter. "Cela va faire partie de ce qu'on a obtenu sur le plan de relance (européen)", a expliqué la ministre sans donner encore de chiffre. "Sur le plan de relance, en tout, on va avoir 30 milliards. Et dans les 30 milliards, on est en train d'arbitrer, donc pour l'instant je n'ai pas de chiffre, mais il va y avoir des investissements massifs sur le ferroviaire", a-t-elle assuré.

Les lignes du quotidien, la priorité

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a d'ores et déjà annoncé que l'Etat aiderait "à hauteur de plusieurs milliards d'euros" la SNCF, dont le manque à gagner est de quelque 5 milliards d'euros depuis décembre dernier.  Pour Barbara Pompili, "les lignes du quotidien" sur lesquelles "on a pris énormément de retard" doivent être la priorité. "Ma ligne Paris-Amiens, par exemple, elle a un retard énorme de réparations, ce qui fait que les trains vont moins vite, que ce c'est moins confortable, qu'il y a beaucoup de trains qui sont annulés, etc.", a pointé l'ancienne députée de la Somme. 

Là, ce plan de relance va être l'occasion de rénover ces lignes et ce seront des investissements très lourds.

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique

sur France Inter

Et "c'est le moment de le faire", car "on est dans une période où on a des opportunités à cause de cette crise Covid qui a apporté son lot de malheurs mais qui nous dégage des possibilités énormes pour investir sur des choses sur lesquelles on avait du retard", a-t-elle estimé, citant également les trains de nuit. Barbara Pompili a assuré qu'il y aurait aussi "un plan fret", sans plus de détails.

Vous êtes à nouveau en ligne