La vente de gel hydroalcoolique n'est plus réglementée mais les pharmacies n'envisagent ni hausse des prix ni pénurie

La pharmacie Delpech avait mis en place une chaîne de production de gelhydroalcoolique dans la rue, à Paris, le 27 mars 2020. 
La pharmacie Delpech avait mis en place une chaîne de production de gelhydroalcoolique dans la rue, à Paris, le 27 mars 2020.  (PHILIPPE DE POULPIQUET / MAXPPP)

Depuis ce vendredi matin, le tarif de cette solution désinfectante n'est plus règlementé. Mais on ne s'attend pas à une augmentation significative des prix et les stocks sont conséquents. 

Casque de scooter sur la tête et masque sur le visage, ce dentiste du Val d'Oise vient se fournir en gel hydroalcoolique à la pharmacie Delpech, à Paris. Il a pris deux bidons. "C'est pour les patients, pour le cabinet, on en a besoin. Ça va me faire 15 jours, et régulièrement on se réprovisionne", explique t-t-il. Depuis ce vendredi 10 juillet, le tarif de ventes des gels hydroalcooliques n'est plus règlementé. Pour répondre à la demande importante pendant la crise sanitaire et combattre la forte augmentation des prix, le gouvernement avait décidé d'encadrer les prix. 

Les clients sont pourtant de moins en moins nombreux constate Sébastien Bertin, le responsable du préparatoire à la pharmacie Delpech, devenue célèbre après avoir monté sa propre fabrication de gel dans la rue pendant le confinement. On est loin de l'effervescene qu'a connu la pharmacie à cette période. "Ici c'est le chaland, explique Sébastien Bertin. C'est là où venaient tous les pharmaciens et les différentes entreprises". 

Il y a un petit peu moins de monde qui vient mais on a encore dans la journée entre 5 et 10 personnes qui viennent chercher du produit.Sébastien Bertinà franceinfo

La demande est en baisse et en plus, il y a du stock. "On a quelques dizaines de milliers de litres en cubitainers de 5 à 10 litres." Une hausse des tarifs est donc assez improbable. "Je ne pense pas, estime Sébastien Bertin, parce qu'il y a de gros industriels qui ont beaucoup produit et qui proposent du produit, de plus ou moins bonne qualité, à des prix plutôt bas pour écouler leur stock." Avec ces nouveaux acteurs, une pénurie même en cas de deuxième vague semble également exclue.

Gel hydroalcoolique : pas d'inquiétude - Ecoutez le reportage de Benjamin Mathieu
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne