Etats-Unis : la volte face de Donald Trump sur la crise épidémique

Du déni de l’épidémie jusqu’à la promotion du port du masque. Aux Etats-Unis, Donald Trump fait volte-face. Le président américain admet pour la première fois que la pandémie prend des proportions inquiétantes.

Donald Trump n’avait pas fait de briefing sur l’épidémie depuis le 27 avril. Cette fois il est seul sur l’estrade, et son discours a changé : le masque est devenu patriotique. "Nous demandons à tout le monde de porter un masque lorsque vous n’êtes pas en mesure de respecter les distances. Le masque a un impact, insiste Donald Trump. La situation va probablement s’aggraver avant de s’améliorer. Je n’aime pas dire ça mais c’est ainsi."

Jusqu’ici, le président américain minimisait la dangerosité du virus

Donald Trump s’était montré réfractaire au port du masque. Lors d’une visite dans une usine Ford en mai dernier, Donald Trump accepte de porter le masque quelques instants avant de reprendre ses habitudes et le retirer. "Je ne me vois pas en porter un", avait-il alors déclaré aux journalistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne