#OnVousRépond : "La nouvelle attestation est-elle disponible en ligne ?" Les réponses à vos questions sur l'allégement du confinement

#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l\'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr
#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr (FRANCE TELEVISIONS)

Après les grandes lignes fixées par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé, jeudi, les conditions de l'assouplissement du confinement. La rédaction de franceinfo répond à vos interrogations sur les nouvelles mesures pour affronter l'épidémie de Covid-19.

Deux jours après les grandes lignes fixées par Emmanuel Macron, c'était une conférence de presse très attendue. Le Premier ministre, Jean Castex, ainsi que les ministres du Travail (Elisabeth Borne), de la Santé (Olivier Véran) et de la Culture (Roselyne Bachelot), et le ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises (Alain Griset), ont détaillé jeudi 26 novembre les conditions de l'allégement du confinement. Après l'annonce de ces nouvelles mesures, la rédaction de franceinfo a répondu a plusieurs de vos questions posées avec le hashtag #OnVousRépond.

Un calendrier en trois étapes. Le Premier ministre a rappelé le calendrier en trois étapes pour l'allégement du confinement, défini par Emmanuel Macron : le 28 novembre, le 15 décembre et le 20 janvier. Ainsi, les petits commerces seront autorisés à rouvrir dès samedi. Le confinement pourra ensuite être levé à la mi-décembre, et laissera place à un couvre-feu entre 21 heures et 7 heures. La réouverture des restaurants et des salles de sport n'interviendra pas avant le 20 janvier.  

Un nouveau protocole sanitaire dans les commerces. La jauge est portée à 8 m² par client et s’applique à la surface de vente totale, les commerces de plus de 400 m² devront mettre en place un système de comptage, a précisé Alain Griset. Les commerçants pourront étendre leurs horaires d'ouverture jusqu’à 21 heures, et des dérogations seront possibles pour ouvrir le dimanche.

 Des aides pour 400 000 travailleurs précaires. Le Premier ministre et la ministre du Travail ont annoncé une aide pour les travailleurs précaires, saisonniers, intermittents ou extras, qui "travaillaient beaucoup" l'an dernier, avec une "garantie de ressource de 900 euros par mois" jusqu'en février 2021. Cette aide doit concerner "400 000 extras de la restauration, (...) les permittents de l'événementiel ou d'autres secteurs inscrits à Pôle emploi", a détaillé le gouvernement.

La situation épidémique s'améliore. Alors que l'exécutif a détaillé son calendrier pour alléger progressivement les restrictions sanitaires, le nombre de malades du Covid-19 poursuit sa lente décrue, passant en dessous des 30 000 patients, mercredi. Toutefois, l'objectif fixé par Emmanuel Macron de 5 000 nouveaux cas par jour est encore loin d'être atteint, avec 16 282 nouvelles contaminations enregistrées mercredi. Lors de la conférence de presse, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a dit espérer atteindre cet objectif d'"ici la deuxième semaine ou la fin de la deuxième semaine de décembre". Visualisez la baisse du nombre d'hospitalisations, et surtout celle du taux d'incidence du virus dans notre série d'infographies.

Vous êtes à nouveau en ligne