Confinement : 15 milliards d'euros par mois débloqués pour les aides aux entreprises

Le ministre de l\'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, le 19 octobre 2020,au palais de l\'Elysée. 
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, le 19 octobre 2020,au palais de l'Elysée.  (XOS? BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

C'est le montant mobilisé chaque mois pour aider les entreprises à surmonter le reconfinement, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. 

Après les grandes lignes, les précisions. Au lendemain de l'annonce d'un nouveau confinement pour affronter la pandémie de Covid-19, le gouvernement présente de façon détaillée les modalités de cette nouvelle mesure. La ministre du Travail Elisabeth Borne a notamment expliqué que "tous ceux dont les activités ne sont pas contraintes de fermer doivent continuer à travailler", à distance pour ceux qui le peuvent. Ainsi, "tous les fonctionnaires travailleront en télétravail pour toutes les activités qui le permettent" et "le télétravail n'est pas une option : cette obligation sera inscrite dans la nouvelle version du protocole national en entreprise".

 15 milliards d'euros par mois débloqués pour les aides aux entreprises. Les mesures de soutien aux entreprises pour les aider à surmonter le reconfinement s'élèvent à 15 milliards d'euros par mois, a déclaré le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. "Environ 6 milliards d'euros pour le Fonds de solidarité, 7 milliards d'euros pour l'activité partielle", "un milliard d'euros pour les exonérations de cotisations sociales, un milliard d'euros pour prendre en charge une partie des loyers des entreprises", a détaillé le ministre.

 Les frontières extérieures fermées. "Les frontières intérieures à l’espace européen demeureront ouvertes. Sauf exception, les frontières extérieures seront fermées, sauf pour les déplacements des ressortissants Français et des résidents en France", a annoncé Jean Castex. 

 Le confinement ne sera pas appliqué en Outre-mer, sauf en Martinique. Seule exception du confinement : "pour les départements et territoires d’outre-mer, où le virus circule moins vite, ce dispositif ne sera appliqué qu’à la Martinique. Des tests seront en revanche exigés au départ ou à l’arrivée de ces territoires, afin d’éviter tout risque de diffusion du virus", a indiqué Jean Castex. 

 Masque obligatoire dès 6 ans, télétravail massif. Le Premier ministre a déjà livré des précisions, jeudi, à l'Assemblée nationale. Le port du masque à l'école sera étendu aux enfants de primaire dès l'âge de 6 ans, alors qu'il était réservé jusqu'alors aux seuls élèves du collège, a annoncé Jean Castex. Pour les travailleurs, "le recours au télétravail doit être le plus massif possible" pendant le confinement, a exhorté Jean Castex, en précisant que "dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l'être cinq jours sur cinq".

 Sept Français sur dix approuvent le nouveau confinement. C'est ce qu'indique un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi. Les Français approuvent majoritairement les modalités de ce reconfinement, notamment l'incitation au télétravail mais avec possibilité pour les salariés de continuer à se rendre au travail (85%), le maintien des services et transports publics (76%), la fermeture des universités (73%), la possibilité de rendre visite aux personnes dans les Ehpad (70%), et le maintien de l'ouverture des crèches, écoles, collèges et lycées (64%).

Vous êtes à nouveau en ligne