Covid-19 : 28 581 personnes hospitalisées, dont plus de 5 100 en réanimation, en France

Une agent de service hospitalier désinfecte une chambre à l\'hôpital de Perpignan, le 26 janvier 2021.
Une agent de service hospitalier désinfecte une chambre à l'hôpital de Perpignan, le 26 janvier 2021. (IDHIR BAHA / HANS LUCAS)

La question a été tranchée, au lendemain des annonces des nouvelles mesures de restriction par Emmanuel Macron. 

La France compte 28 581 personnes hospitalisées pour une infection au Sars-CoV-2, dont 5 109 en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France (SPF) jeudi 1er avril. Au total, 480 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 408 il y a une semaine) et on compte 2 035 nouvelles hospitalisations (contre 1 860 il y a une semaine). Par ailleurs, 313 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 225 il y a une semaine, rapporte SPF. 

 La question assistantes maternelles tranchée vendredi. La décision concernant les assistantes maternelles et la suspension de l'accueil d'enfants pour une durée de trois semaines n'est "pas encore arbitrée", affirme Matignon auprès de la radio franceinfo jeudi 1er avril, contrairement à ce qui avait été communiqué quelques heures plus tôt. La décision devrait être prise vendredi.

 Les parlementaires approuves les nouvelles mesures de restriction. Le Sénat a approuvé, jeudi 1er avril, les nouvelles mesures annoncées la veille par Emmanuel Macron face à l'épidémie de Covid-19. La chambre haute du Parlement a voté à 39 voix pour et 2 voix contre (sur 348 élus). La grande majorité de l'hémicycle, droite et gauche confondues, n'a pas pris part au vote, dénonçant "un simulacre de démocratie". Le vote a pris place à l'issue d'un discours du Premier ministre et d'un débat. Plus tôt dans la journée, Jean Castex s'était présenté devant l'Assemblée nationale, qui avait approuvé les restrictions à 348 voix contre 9. Comme au Sénat, l'opposition avait là aussi majoritairement boycotté le vote. 

Jean Castex favorable au maintien des élections régionales et départementales. "C'est clairement le scénario de leur maintien que nous privilégions à ce stade," a dit le Premier ministre devant le Sénat, jeudi 1er avril. Le chef du gouvernement a précisé qu'il suivrait "les recommandations du Conseil scientifique" pour l'organisation des scrutins prévus les 13 et 20 juin

 La consommation d'alcool va être interdite sur la voie publique. C'est devant les députés jeudi 1er avril, que Jean Castex a fait cette annonce. "Sur arrêté préfectoral, et en lien avec les maires, l'accès à certains sites propices à des rassemblements en extérieur, comme les quais, berges, places, pourra être interdit en fonction des circonstances locales", a ajouté le chef du gouvernement. 

 La circulation des trains inchangée ce week-end. "Tous les Inoui, Ouigo, Intercités, trains régionaux et internationaux prévus circuleront normalement jusqu'au 5 avril inclus", a fait savoir la SNCF. Le site de réservation Oui.sncf était difficilement accessible mercredi soir "en raison d'une très forte sollicitation"Emmanuel Macron avait déclaré que les Français "qui souhaitent changer de région pour aller s'isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques".

Le pic de contaminations bientôt atteint. Invité jeudi de la matinale de France Inter, le ministre de la Santé a estimé que le "pic épidémique" devrait être atteint "d'ici sept à dix jours si tout va bien". Olivier Véran a par ailleurs fait savoir que "1 200 lits en réanimation" pouvaient encore être créé. "Nous allons tenir ensemble à l'hôpital", a-t-il martelé.

Vous êtes à nouveau en ligne