Vaccin contre le Covid-19 : le laboratoire Moderna annonce à son tour des retards de livraison en France

Des fioles contenant le vaccin Moderna contre le Covid-19, dans un centre de vacination de Brandenburg, en Allemagne, le 27 janvier 2021.
Des fioles contenant le vaccin Moderna contre le Covid-19, dans un centre de vacination de Brandenburg, en Allemagne, le 27 janvier 2021. (PATRICK PLEUL / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Le laboratoire réduira sa livraison d'un quart en février, soit 150 000 doses qui n'arriveront pas dans les congélateurs français.

La raréfaction des doses se poursuit. Après Pfizer et AstraZeneca, c'est au tour du laboratoire Moderna d'annoncer des livraisons du vaccin contre le Covid-19 moins importantes que prévu, a appris franceinfo auprès du ministère de la Santé, jeudi 28 janvier. Le laboratoire réduira sa livraison d'un quart en février, soit 150 000 doses qui n'arriveront pas dans les congélateurs français. En conséquence, il n'y aura finalement que 400 000 nouveaux rendez-vous ouverts vendredi pour recevoir la première injection du vaccin, contre 500 000 annoncés en début de semaine par le ministre de la Santé. Ce direct est désormais terminé.

Des "mesures supplémentaires" seront prises "ces prochains jours". Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé jeudi soir l'imminence de nouvelles restrictions sanitaires. Il y a un "consensus sur la fragilité de la situation épidémie (...) et la nécessité de prendre des mesures supplémentaires pour freiner la circulation du virus ces prochains jours", pouvant aller jusqu'à un nouveau "confinement", a-t-il ajouté, après des concertations avec les présidents des groupes parlementaires à l'Assemblée nationale et au Sénat et des représentants d'élus locaux. 

 Le Parlement sera saisi en cas de durcissement des mesures sanitaires. Un débat suivi d'un vote sera organisé en vertu de l'article 50-1 de la Constitution, a annoncé Jean Castex, jeudi, lors des entretiens avec le comité de liaison parlementaire. Ce vote ne sera pas contraignant pour l'exécutif, comme lors des précédents confinements.

Le porte-parole du gouvernement s'exprime à 20h30. Gabriel Attal doit évoquer la situation sur l'épidémie de Covid-19, alors que le nombre d'hospitalisations liées au virus est monté à 27 169 personnes mercredi (+128 par rapport à mardi). A 14 heures jeudi, le ministre de la Santé et le directeur général de la santé ont fait le point et répondre aux questions des journalistes.

 Le vaccin Pfizer-BioNTech efficace contre les variants plus contagieux. Les deux laboratoires ont tenu à rassurer sur l'efficacité de leur produit dans un communiqué diffusé jeudi. Selon eux, le vaccin qu'ils ont développé conserve la grande majorité de son efficacité contre les principales mutations du Sars-CoV-2 détectées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Trois communes de Mayotte confinées dès 18 heures. Ces confinements ont été décidés par le préfet de l'île en raison de l'augmentation de cas du variant identifié en Afrique du Sud. A Pamandzi, Dzaoudzi-Labattoir et Bouéni, tous les commerces seront fermés à l'exception des établissements qui vendent des denrées alimentaires et des pharmacies et les personnes qui voudront se déplacer devront présenter une attestation.

Vous êtes à nouveau en ligne