Covid-19 : les experts de l'OMS sont arrivés à Wuhan pour enquêter sur l'origine du virus

Ce direct est terminé.

Le Premier ministre s'est exprimé à l'issue d'un conseil de défense sanitaire qui s'est tenu en début de soirée à l'Elysée.

Enfin. Les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont entamé, vendredi 29 janvier à Wuhan, en Chine, leur enquête de terrain sur l'origine du Covid-19, qui doit les conduire sur des sites sensibles. Sortis jeudi de 14 jours de quarantaine, les membres de l'équipe ont discuté dans la matinée avec des scientifiques chinois avant de se rendre dans un hôpital de cette ville où la pandémie a démarré fin 2019. Ce direct est désormais terminé.

 Pas de reconfinement. "Nous pouvons encore nous donner une chance d'éviter" un nouveau confinement, a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, vendredi depuis l'Elysée. "La question d'un confinement se pose légitimement" en raison d'un "fort risque d'accélération" de l'épidémie, a néanmoins reconnu le chef du gouvernement.

 Fermeture des frontières vers et en provenance de pays extérieurs à l'UE. Cette mesure entrera en vigueur dimanche, à zéro heure, et concernera tous les déplacements, "sauf motif impérieux". Par ailleurs, "tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis désormais à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche".

 Fermeture de certains commerces. Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 m2, "c'est-à-dire ceux qui favorisent le plus de brassage", seront fermés dès ce dimanche, a annoncé le Premier ministre. En outre à partir de lundi, les jauges de fréquentation "seront renforcées dans toutes les grandes surfaces", a-t-il ajouté.

 Les contrôles renforcés"Les policiers et les gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu, l'organisation de fêtes clandestines et l'ouverture illégale de restaurants dans des proportions renforcées", a-t-il aussi affirmé. Il a précisé qu'une "consigne de particulière fermeté sera appliquée pour ceux qui fraudent les règles en vigueur".

Vous êtes à nouveau en ligne