Covid-19 : le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca nécessite "une étude supplémentaire", indique le directeur général du groupe

Photo d\'illustration du vaccin contre le coronavirus développé par le laboratoire AstraZeneca, le 24 novembre 2020.
Photo d'illustration du vaccin contre le coronavirus développé par le laboratoire AstraZeneca, le 24 novembre 2020. (FRANKHOEMANN/SVEN SIMON / SVEN SIMON / AFP)

Le laboratoire britannique avait annoncé lundi que son vaccin était, en moyenne, efficace à 70%.

Le vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford nécessite "une étude supplémentaire", a indiqué jeudi 26 novembre le directeur général du groupe après des critiques concernant les résultats annoncés"Maintenant que nous avons trouvé ce qui semble être une meilleure efficacité, nous devons la valider, donc nous devons faire une étude supplémentaire", a déclaré Pascal Soriot dans une interview à l'agence Bloomberg. Les résultats de cette nouvelle étude internationale "pourraient être plus rapides" à obtenir, "car nous savons que l'efficacité est élevée, donc nous avons besoin d'un plus petit nombre de patients", a-t-il précisé.

Aide pour les travailleurs précaires. Après les annonces faites par Emmanuel Macron mardi soir, le Premier ministre, Jean Castex, a notamment annoncé une aide pour les travailleurs précaires, saisonniers, intermittents ou extras, qui "travaillaient beaucoup" l'an dernier, avec une "garantie de ressources de 900 euros par mois" jusqu'en février 2021. "Il s'agit d'une réponse exceptionnelle pour les 400 000 extras de la restauration, (...) les permittents de l'événementiel ou d'autres secteurs inscrits à Pôle emploi", a déclaré le Premier ministre, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, précisant que l'aide concernera "ceux qui ont travaillé plus de 60% du temps en 2019"

Le protocole sanitaire dans les commerces se précise. La jauge est portée à 8 mètres carrés par client et s'applique à la surface de vente totale, les commerces de plus de 400 mètres carrés devront mettre en place un système de comptage, a précisé Alain Griset, ministre délégué aux PME. Les commerçants pourront étendre leurs horaires d'ouverture jusqu'à 21 heures, et des dérogations seront possibles pour ouvrir le dimanche.

Les stations de ski ouvertes à Noël, mais les remontées mécaniques restent fermées. Les stations de ski pourront rouvrir durant la période des fêtes de fin d'année, mais les remontées mécaniques devront rester fermées, a annoncé le Premier ministre Jean Castex, promettant d'aider les communes et professionnels concernés. "Bien entendu, il sera loisible à chacun (...) de se rendre dans ces stations pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes, des commerces, hors bars et restaurants, qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public".

La jauge de 30 personnes pour les offices religieux maintenue. Jean Castex a confirmé que la jauge pour les offices religieux serait "d'abord de 30 personnes" maximum à partir de samedi, mais a assuré qu'elle évoluerait "progressivement, en fonction de la situation sanitaire et de l'échéance du 15 décembre" et pourrait alors tenir compte de la "capacité globale d'accueil" du lieu de culte. Cette limite de 30 personnes avait été annoncée par Emmanuel Macron mardi, mais l'archevêque de Reims, Eric de Moulins-Beaufort, avait affirmé mercredi qu'"une nouvelle jauge réaliste" serait "définie d’ici jeudi matin".

Parler de déconfinement est "prématuré". Le Premier ministre a assuré que "les premiers résultats sont là" dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, mais a demandé de ne pas "baisser la garde" et jugé "prématuré" un déconfinement. "Nous ne pouvons pas baisser la garde, notre objectif est de permettre un retour par étapes à une vie plus normale, de vous permettre de passer les fêtes de fin d'année avec vos proches tout en limitant au maximum le risque de reprise épidémique : il est donc prématuré de parler de déconfinement."

Vous êtes à nouveau en ligne