DIRECT. Covid-19 : pas de chiffres de l'épidémie ce vendredi en raison d'"incidents techniques"

Une femme se fait tester, le 13 février 2021 à Roissy-Charles de Gaulle (Val d\'Oise).
Une femme se fait tester, le 13 février 2021 à Roissy-Charles de Gaulle (Val d'Oise). (BERTRAND GUAY / AFP)

Santé Publique France n'a pas publié vendredi de chiffres sur l'épidémie de Covid-19, en raison d'"incidentes techniques".

Pas de chiffres du Covid-19 vendredi 19 mars. "Suite à des incidents techniques détectés ce jour dans la chaîne de remontée de données vers Santé Publique France, les indicateurs épidémiologiques quotidiens ne peuvent être produits aujourd'hui", a annoncé Santé Publique France. Suivez notre direct.

De nouveaux commerces autorisés. Le gouvernement a allongé vendredi 19 mars la liste des commerces jugés essentiels et qui pourront rester ouverts dans les 16 départements soumis à partir de samedi au reconfinement, parmi lesquels les fleuristes, les chocolatiers et les cordonniers. Les concessions automobiles sur rendez-vous, ainsi que les visites de biens immobiliers seront également autorisées, selon un porte-parole du ministre délégué aux PME Alain Griset à des journalistes. 

Les dirigeants européens donnent de leur personne. Après le Premier ministre Jean Castex en France, c'est au tour de la chancelière allemande, Angela Merkel, et du président du Conseil italien, Mario Draghi, de se dire prêts vendredi 19 mars à recevoir le vaccin d'AstraZenecaen dépit de sa suspension pendant quelques jours en raison de rares et graves troubles de la coagulation chez des personnes vaccinées, sans lien avéré avec le sérum.

 Le vaccin d'AstraZeneca suspendu en Finlande. "En vertu du principe de précaution", l'autorité de santé publique finlandaise (THL) a décidé "de suspendre les injections en Finlande jusqu'à ce qu'il y ait plus d'informations et qu'une causalité possible puisse être évaluée", indique-t-elle dans un communiqué, précisant que la vaccination ne reprendrait pas avant le 29 mars. 

 Jean Castex a reçu une première injection du vaccin d'AstraZeneca. Le Premier ministre, Jean Castex, a été vacciné au milieu de l'après-midi à l'hôpital militaire Bégin de Saint-Mandé (Val-de-Marne) avec une dose d'AstraZeneca. Jeudi, l'Agence européenne du médicament a jugé le vaccin "sûr et efficace", ouvrant la voix à une relance en France, où il était suspendu depuis lundi. 

Vous êtes à nouveau en ligne