Covid-19 : la Haute Autorité de santé se prononce "en faveur" des tests antigéniques pour les cas contacts

Une tente installée pour réaliser des tests antigéniques devant une pharmacie à Paris, le 17 novembre 2020.
Une tente installée pour réaliser des tests antigéniques devant une pharmacie à Paris, le 17 novembre 2020. (MYRIAM TIRLER / HANS LUCAS / AFP)

Jusqu'ici, les tests antigéniques ne pouvaient être pratiqués que sur des "personnes asymptomatiques, hors personnes contacts ou personnes détectées au sein d'un cluster".

Bientôt de nouvelles règles pour dépister le coronavirus ? Samedi 28 novembre, la Haute Autorité de santé (HAS) s'est prononcée "en faveur" de l'utilisation des tests antigéniques, plus rapides que les tests virologiques RT-PCR, pour les cas contacts. Cette recommandation ouvre la voie à l'utilisation et au remboursement des tests, mais il faut attendre un arrêté publié au Journal officiel pour que ces modalités deviennent effectives. Suivez et commentez avec nous les dernières informations sur le Covid-19 et les débuts de ce confinement allégé dans notre direct.

 Un coup de pouce supplémentaire pour les entreprises de taille moyenne. Le plafond d'indemnisation par le fonds de solidarité destiné aux entreprises les plus durement touchées par la crise sanitaire va passer de 100 000 à 200 000 euros, a annoncé le ministre de l'Economie.

Une réouverture des commerces sous conditions. Est notamment prévu le durcissement de la jauge d'accueil, passant d'un client pour 4 m2 de surface de vente à un client pour 8 m2 (les salariés des commerces ne sont pas inclus dans le calcul). En outre, la jauge devra être "appréciée avec bon sens", un couple ou un parent avec enfant comptant pour une personne, selon l'exécutif.

Une nouvelle attestation de déplacement. Le ministère de l'Intérieur a publié, dans la nuit, la nouvelle version de l'attestation nécessaire pour la plupart des sorties de votre domicile. Celle-ci inclut notamment la possibilité de se rendre dans les commerces ou aux offices religieux et de se promener dans un rayon de 20 km autour de chez soi.

Les indicateurs sanitaires s'améliorent. Selon les données publiées vendredi, la France compte désormais moins de 4 000 patients Covid-19 en réanimation, après avoir flirté avec les 5 000 au milieu du mois de novembre. Près de 400 personnes ont toutefois trouvé la mort en 24 heures, un niveau qui reste bien sûr préoccupant.

L'Europe enregistre son plus lourd bilan hebdomadaire. Selon un nouveau bilan de l'AFP, l'Europe est la deuxième zone du monde la plus meurtrie par la pandémie, avec 400 649 décès au total, derrière l'Amérique latine et les Caraïbes (444 026 décès). Plus de 36 000 morts ont été recensés sur le Vieux Continent ces sept derniers jours, soit le bilan le plus lourd sur une semaine depuis le début de la pandémie.

Vous êtes à nouveau en ligne