Crise sanitaire : les travaux d’Hercule du gouvernement

France 2

Lundi 13 avril, le président de la République Emmanuel Macron a tracé les grandes lignes du confinement. Le gouvernement doit mettre cela en œuvre et ça n’est pas facile.

Emmanuel Macron a fait président, lundi 13 avril au soir. Cela ressemblait à : "Je décide, ils exécutent". De sorte que l’on s’est couché lundi soir plutôt content d’avoir une date et un horizon. Et on s’est réveillé mardi avec de nombreuses questions et peu de réponses. Les personnes âgées seront confinées plus longtemps, d’accord, mais à partir de quand et pour combien de temps ? Le gouvernement a annoncé qu’il y aurait plus de tests, ce qui devrait amener à augmenter le nombre de cas. Que va-t-on en faire ? Seront-ils placés en quarantaine, et si oui, où ?

Des classes restreintes

Des hôtels seront-ils réquisitionnés ? Une aide aux plus démunis doit être débloquée. Qui sont-ils et quel est le montant de l’aide ? On devrait en savoir plus à l’issue du Conseil des ministres. Le plus compliqué concerne l’Education nationale et là on s’est rendu compte hier soir que même Jean-Michel Blanquer tâtonne. On se dirige quand même vers des masques obligatoires pour tous les enfants, avec des classes limitées à cinq pour les maternels, voire 10 en primaire, explique Gilles Bornstein.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne