Crise sanitaire : commerçants et consommateurs impatients de se retrouver

Le président Macron a annoncé la réouverture des boutiques non essentielles samedi 28 novembre. De quoi réjouir commerçants et aussi consommateurs

Vendre ses vinyles jusque devant sa boutique... jusqu’en janvier 2021, Francesco Maz, disquaire parisien va pouvoir s’installer gratuitement sur le trottoir. Une visibilité bienvenue à l’approche des fêtes. "Ça va dynamiser le chiffre !", se rejouit-il. Objectif : faire le plein jusqu’à Noël. Les consommateurs se disent prêts à aider les petits commerçants. Le protocole sanitaire va être renforcé, jusqu’ici 4 mètres carrés par personne, désormais ce sera 8. En théorie deux fois moins de clients, mais il y aura des exceptions : une grand-mère et sa petite fille compteront comme un seul client. Pareil pour une famille avec deux enfants.

Ouverts tous les dimanches de décembre

Ni les salariés dans les magasins, ni les étals ne seront pris en compte dans les calculs des surface. Pour les magasins de plus de 400 mètres carrés, obligation de compter les clients à l’entrée. Pour compenser ces contraintes, les commerçants ont demandé à pouvoir ouvrir les dimanches jusqu’en janvier. Le gouvernement a tranché : ce sera seulement les quatre dimanches de décembre. Horaire maximale pour accueillir des clients : 21 heures tous les jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne