Covid-19 : l'Allemagne touchée par la deuxième vague, mais sereine

Si le taux de contamination au coronavirus augmente en Allemagne, la situation n'inquiète pas encore. Pour en parler sur franceinfo jeudi 22 octobre, Phil Stumpf, médecin anesthésiste à Berlin.

L'Allemagne atteint des records de contaminations, mais pour le moment, aucun couvre-feu n'est prévu. "La courbe va vers le haut comme en France bien que les chiffres soient encore un peu en dessous. Mais on bat les records du début de la pandémie. Elle va dans le même sens que partout, on est inquiet, mais il y a une information et une sérénité qui me laisse espérer qu'on va arriver à infléchir cette courbe vers le bas", témoigne depuis Berlin, Phil Stumpf, médecin-anesthésiste. "Il y a encore beaucoup de largesse quant à l'application des règles de base, notamment chez les jeunes, surtout après un été de laxisme et de faux soulagement, de laisser-faire. Maintenant, on paie l'addition, mais heureusement l'âge moyen des personnes infectées est en dessous de 40 ans, ce qui fait que les hôpitaux ne sont pas encore saturés", ajoute le docteur sur franceinfo jeudi 22 octobre.

Eviter le confinement à tout prix

Les bonnes mesures ont-elles été prises en Allemagne ? "On essaie tout pour éviter le confinement complet, pour l'économie, etc. On laisse les écoles ouvertes, les crèches avec un algorithme bien défini. Mais à Berlin, les bars et restaurants ferment à 23 heures. Ce n'est pas un confinement, on a le droit d'être dehors avec cinq personnes. Ce n'est pas encore très strict. C'est une première étape, j'espère que ça va faire quelque chose chez les jeunes", explique Phil Stumpf.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne