Coronavirus : frappés par un couvre-feu, les habitants de l'Ariège accusent le coup

France 2

46 millions de Français vont devoir vivre sous couvre-feu à partir de vendredi 23 octobre à minuit. L’Ariège fait partie des départements concernés. Comment les habitants accueillent-ils la nouvelle ?

Depuis six mois, l’Ariège était un département plutôt épargné par la pandémie de Covid-19. Toutefois, à partir du vendredi 23 octobre à minuit, il passera aussi sous couvre-feu. Le port du masque n’était pas obligatoire jusqu’à maintenant dans les rues de Foix, hors des zones des marchés. Sa généralisation ainsi que le couvre-feu surprennent grandement les habitants. "Cela ne me paraît pas être une mesure efficace et justifiée", juge une femme.

Les habitants sont perplexes

Pour elle, le fait d’assimiler le moment de la soirée et la contamination au Covid n’a guère de sens. "Cela me surprend un peu car j’avais fait le confinement ici et j’avais l’impression que l’Ariège était assez épargnée", estime une autre. Pourtant, le taux d’incidence à Foix est très mauvais : 780 pour 100 000 habitants, soit trois fois la moyenne nationale. Ici, les contaminations se font le plus souvent dans le cadre familial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne