Coronavirus : échec du confinement et une économie en berne en Inde

FRANCEINFO

L’Inde est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de décès dû au coronavirus. Avec le confinement, l’économie s’est effondrée, enfonçant les plus pauvres dans la misère.

Après un interminable confinement, l’Inde a enfin pu bénéficier d’une nouvelle positive : le métro de New Delhi rouvre progressivement ses portes, avec quelques lignes seulement et durant quelques heures par jour. Mais dans les rames, le moral des usagers est en berne : les Indiens sont épuisés par une crise sanitaire interminable. "Beaucoup de gens ont perdu leur emploi, beaucoup d’usines ont fermé, il y a énormément de pertes", témoigne un usager du métro. "Nous n’avons plus de revenus, nous allons mourir de faim si le coronavirus ne nous tue pas avant", confie un autre. 

La hantise, c'est la faim, pas le Covid-19

En Inde, 75 millions de personnes vivent dans des bidonvilles. Dans la banlieue sud-ouest de la capitale, beaucoup de travailleurs journaliers sont désoeuvrés. Les plus pauvres sont les plus vulnérables. Une ONG qui aide les enfants des travailleurs pauvres ne peut plus travailler. Ses centres sont fermés. Les distributions de denrées et les consultations sont à l’arrêt. Le confinement total n’a pas fonctionné. Il faut tout tenter pour réparer les dégâts et relancer l’économie qui s’est effondrée en six mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne