Confinement : un ramadan moins festif que d’habitude

France 2

En France, le confinement en est à son 38e jour. Concernant la religion, Emmanuel Macron exclut la réouverture des lieux de culte dès le 11 mai. Mais vendredi  24 avril, le ramadan commence.

Cette famille n’avait jamais vécu ça. Pour la première fois, elle se prépare à passer le ramadan à la maison. Au lieu d’aller à la mosquée, comme c’est la coutume, tous feront lecture et prière à la maison. Covid-19 oblige, les lieux de culte sont fermés. Une crève-cœur pour le père de famille. Pour sa femme aussi, l’ambiance est gâchée. D’habitude, chaque année, les journées de jeûne se terminent par un grand repas organisé avec les voisins, mais pas cette fois.

Des quantités réduites

Seul dans les rues de Pantin, un homme musulman va chercher de quoi préparer le rupture du jeûne. Des achats moins importants que d’habitude, anticipés par les commerçants : "D’habitude, on fait beaucoup plus que ça, mais là, c’est une quantité réduite par rapport à l’année dernière", explique un commerçant.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne