Confinement : un "drive" gastronomique tenu par des chefs étoilés

France 3

Des chefs étoilés du Finistère ont retrouvé les fourneaux pour proposer de la vente à emporter. Les barquettes en plastique ont remplacé les belles assiettes, mais le plaisir gustatif est bien là et les clients nombreux.

Jamais Nicolas Carro, chef étoilé d’un hôtel de Carantec (Finistère), n’aurait imaginé servir ses clients au volant de leurs voitures. Pourtant, après six semaines de fermeture, il a adopté le "drive" gastronomique, à 25 € le menu. Les gourmets affluent. Éteints depuis le 15 mars, les fourneaux ont donc été rallumés. Nicolas Carro a relevé le défi avec deux autres chefs, David Royer et Anthony Hardy, qui exercent dans la région. Tous appartiennent au même groupe hôtelier, qui leur a mis une cuisine à disposition, à Brest (Finistère).

Combattre la morosité

Solidaires, les cuisiniers veulent défendre la filière jusqu’aux producteurs locaux, privés de débouchés. Compotée de rhubarbe, taboulé de sarrasin : les chefs se réinventent, plus pour combattre la morosité que pour le chiffre d’affaires. Les trésoreries ont souffert et les équipes sont au chômage partiel. La reprise est délicate à négocier. Normes sanitaires, psychoses… Il y aura un avant et un après-Covid-19 dans la restauration. Le "drive" gastronomique est reconduit pour la semaine prochaine. Dimanche 3 mai au soir, les trois restaurants ont vendu 350 repas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne