Confinement : un an après l'incendie, le chantier de reconstruction de Notre-Dame est à l’arrêt

France 3

Le confinement qui se prolonge pour limiter la propagation du Covid-19 paralyse le chantier de Notre-Dame de Paris, mardi 14 avril, un an jour pour jour après l'incendie qui a ravagé l'édifice.

Mardi 14 avril, un an jour pour jour après l'incendie de Notre-Dame de Paris, le chantier de reconstruction est à l’arrêt en raison du confinement décrété pour limiter la propagation du Covid-19. Le chantier reste très fragile. "Un an après, la cathédrale n'est toujours pas en sécurité. L'échafaudage en métal calciné depuis l'incendie inquiète les architectes. Il n'a pas été retiré et reste très instable", explique le journaliste Hugo Puffeney, en duplex devant l'édifice.

La grue du chantier est en panne

Il n'y a plus aucun ouvrier sur le chantier en cette période de confinement. La grue du chantier est tombé en panne quelques semaines après le confinement. Un an après, la cathédrale est encore meurtrie. L'incendie accidentel de la flèche a profondément défiguré l'édifice historique. Le soir du 15 avril 2019, le recteur de la cathédrale vient d'achever une journée chargée, en pleine semaine sainte. Il discute avec une commerçante lorsqu'il aperçoit une colonne de fumée. "Ce n'était pas normal que de la fumée sorte de la flèche. Je me suis dit que c'était grave. Pour que de la fumée entre dans la flèche, il faut qu'il y ait beaucoup de fumée dans la charpente", précise Monseigneur Patrick Chauvet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne