Confinement : toutes les réponses sur les masques artisanaux

France 3

Le port du masque va-t-il être généralisé ? C’est la question en Une du quotidien Paris Normandie et dans tous les esprits depuis les recommandations de l’Académie de médecine. Ils préconisent le port d’un masque alternatif, grand public, pour tous.

Quelques réticents sont encore circonspects à porter un masque, qui faisait hier encore polémique. Une hésitation pour les uns, et le sentiment qu’une précaution supplémentaire n'est jamais de trop dans le contexte sanitaire actuel pour les autres. Le discours des autorités a radicalement changé dans les dernières heures, et a été reçu par beaucoup de Français avec philosophie. "On nous a dit qu’il fallait faire des masques, je suis assez obéissance, j’ai fait un masque", raconte une passante au masque artisanal coloré.

Trois couches de tissu nécessaires

En plateau pour le 12/13, Nabila Tabouri faisait le point sur ces masques artisanaux : "Pour ne pas se tromper, je vous conseille un site, celui de l’AFNOR, l’organisme chargé d’établir des normes. Depuis dix jours, il donne les bons conseils, que vous et moi pouvons appliquer." Il y a notamment le choix entre le modèle plat et le modèle canard. Concernant le tissu, "il faut trois couches de part et d’autre". De la viscose peut être mise au milieu. En revanche, "on évite absolument la couture au milieu du masque, qui peut être une porte d’entrée pour le virus", rajoute la journaliste. Les mesures barrière sont à respecter, même avec un masque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne