Confinement : réduction du travail pour une entreprise du Nord

France 2

En France, beaucoup d’entreprises sont à l’arrêt, mais la plupart tentent tout de même de poursuivre leur activité. Et c’est le cas d’une usine de fabrication de pièces en plastique à Douai (Nord). Mais pour combien de temps ?

Masque sur le visage, ils continuent de produire. Dans cette usine de production de fabrication de pièces en plastique, il y a 18 salariés en temps normal, mais seulement 12 jeudi 19 mars. Des arrêts de travail pris il y a quelques semaines, mais aussi depuis le confinement, l’un des employés reste chez lui avec des symptômes du coronavirus. Le reste s’adapte, dans une ambiance particulière.

La moitié des machines à l’arrêt

"Il faut faire attention un maximum pour les collègues, pour la famille. Il faut bien se laver les mains, bien porter le masque, pas de contact à moins d’un mètre", rappelle l’une des employées. "On aura toujours une petite crainte, c’est vrai qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver", ajoute un autre. Moins de salariés disponibles, mais surtout la moitié des machines à l’arrêt. Ici, 80% des pièces produites sont vendues à l’industrie automobile. Problème : les constructeurs ferment leurs usines.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne