Confinement : qui va payer la facture ?

Le gouvernement prévoit un recul de 8 % du PIB et a donc lancé un plan de relance de 100 milliards d'euros. Il doit être présenté en Conseil des ministres. Il est destiné en particulier aux entreprises. Notre journaliste Victor Gascouat fait le point en plateau.

Il va falloir renforcer le plan de solidarité mis en place en mars. Un fonds de solidarité qui était destiné aux plus petites entreprises et aux indépendants. Il va passer de 1 à 7 milliards d'euros. 900 000 entreprises en bénéficient déjà. Le gouvernement va continuer à verser l'aide de 1 500 euros prévue pour les entreprises qui ont perdu la moitié de leur chiffre d'affaires. L'Etat renforce aussi son soutien aux entreprises menacées de faillite. Des aides de 5 000 euros seront aussi apportées contre 2 000 euros auparavant, détaille Victor Gascouat en plateau.

L'hôtellerie et la restauration aidées

Un renforcement du chômage partiel a aussi été annoncé. Huit millions de Français en bénéficient. 24 milliards d'euros vont être consacrés au financement de ce dispositif et les prêts bancaires garantis par l'Etat seront ouverts aux entreprises en difficulté qui étaient jusque-là inéligibles. Enfin, Emmanuel Macron a annoncé un plan spécifique pour l'hôtellerie et la restauration, deux secteurs à l'arrêt. Eux ne pourront pas repartir après le 11 mai. Bruno le Maire a évoqué la possibilité d'annuler les charges des entreprises et apporter des aides spécifiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne