Confinement : les restaurateurs à l’arrêt et à l’agonie

France 3

À quoi vont ressembler nos cafés et nos restaurants après le confinement ? Selon l’Insee, l’activité des hôtels et des restaurants a chuté de plus de 90%.

Comme chaque matin depuis plus de cinq semaines, Damien Boudier, patron du restaurant parisien Le Bissac, ouvre son établissement. Comme chaque matin, sa terrasse et sa salle sont vides. Mais pour s’en sortir, il a décidé de faire de la vente à emporter. "Ça permet déjà de payer une partie des fournisseurs, ça permet de faire un petit peu de trésorerie au quotidien. Les choses que je paye actuellement seront forcément des choses en moins à payer quand on décide de rouvrir", explique-t-il. Avec plus d’une dizaine de clients par jour, il réalise 15% de ses recettes habituelles.

Une perte de 90 000 euros de chiffre d’affaires

S’il a pu trouver une solution, ce n’est pas le cas de tous. À Rennes (Ille-et-Vilaine), un couple de restaurateurs a fermé son établissement le 14 mars. Depuis, ils ne reviennent dans leur restaurant que très rarement. En temps normal, ils servent plus de 100 couverts par jour. Depuis la fermeture, ils ont fait leurs comptes : 90 000 euros de chiffre d’affaires perdus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne