Confinement : les petits producteurs et les ventes directes privilégiés par les consommateurs

France 3

Avec le confinement, c’est notre façon de penser qui est en train de changer. Avec la fermeture de certains marchés, beaucoup d’entre vous privilégient les ventes directes pour se procurer des fruits et légumes.

Ils n’en finit plus de remplir les cases de son distributeur de fruits et légumes. Ce maraîcher n’avait jamais connu une telle demande en début de printemps. "Au mois de mars normalement, on est à deux remplissages le matin, deux l’après-midi. Aujourd’hui c’est le cinquième, et on est en moyenne à dix remplissages par jour", explique Jonathan Planchon.

>> Suivez les dernières actualités sur le coronavirus dans notre direct

"On peut choisir ce qu’on veut"

Si certains clients découvrent le concept mis en place en 2018, d’autres sont des habitués. Le confinement et la fermeture des marchés liés à l'épidémie de coronavirus les attirent naturellement vers cette vente directe en libre-service. "Au moins, on peut choisir ce qu’on veut. On a déjà une vision sur les produits, et puis après, il faut faire le choix", explique une cliente. Une augmentation de l’activité pour ce maraîcher, et un risque de pénurie de certains produits.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Eclairage. Pourquoi Mayotte redoute "un tsunami" avec la crise sanitaire qui s'annonce

• Infographies. Voici les bons gestes à adopter quand on fait ses courses

• Témoignage. "Je n'ai personne sur qui m'appuyer" : le confinement "angoissant" de Lisa, enceinte de cinq mois et vivant seule avec son fils

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne