Confinement : les Italiens ont recours à la géolocalisation

France 2

En pleine épidémie de Covid-19, l'Italie enregistre une nouvelle baisse du nombre de victimes dimanche 5 avril. En Lombardie, plusieurs opérateurs téléphoniques ont livré des données permettant d'observer les déplacements des personnes.

Touchée de plein fouet par l'épidémie de Covid-19, l'Italie prend des mesures drastiques pour éradiquer le virus. En Lombardie, le port d'un masque est désormais obligatoire. La géolocalisation est également utilisée pour contrôler le confinement. "C'était une expérience scientifique qui n'a pas pour objet de verbaliser les personnes, mais de connaître la réalité des déplacements", précise le journaliste Alban Mikoczy, en duplex depuis Rome.

Un confinement bien respecté par les Italiens

Les autorités ont durci le confinement en s'apercevant que 40% des Milanais quittaient leur quartier d'origine. "Aujourd'hui, ce même chiffre est de 14% dimanche [5 avril]. Seulement 14% de mouvement à l'extérieur des quartiers d'origine ont été observés à Milan, ce qui veut dire le confinement est bien respecté par les Italiens. Il y a eu 5 millions de contrôles et 180 000 personnes verbalisés soit 3% de la population", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne