Confinement : la vie à peine bouleversée à l'abbaye de Boulaur

France 3

La vie retranchée, les nonnes ont l'habitude. C'est même le quotidien qu'ont choisi les religieuses cisterciennes de l'abbaye de Boulaur, dans le Gers.

Lundi 13 avril, cela fait 28 jours que les Français sont confinés, dans le cadre des mesures pour contenir l'épidémie de coronavirus Covid-19. Mais cette situation n'est pas tout à fait inédite pour l'ensemble du pays. Dans les monastères et les couvents, les religieux ont l'habitude de déjà vivre cloîtrés. L'abbaye de Boulaur, dans le Gers, a ouvert ses portes à une équipe de France 3. 27 sœurs cisterciennes vivent ici. Mais même là, la vie est différente qu'à l'accoutumée, avec la fin des visites guidées.

"On n'est pas confiné, on est cloîtré"

Pour que le couvent reste connecté au reste du monde, l'une des religieuses utilise les réseaux sociaux pour publier des contenus. "J'envoie des photos de fleurs sur Instagram régulièrement aux gens qui sont confinés dans leur appartement. Nous, on n'est pas confiné, on est cloîtré dans un lieu où l'on est installé pour rester toute notre vie, donc on est bien installé. On a aussi un beau jardin", explique Sœur Anne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne