Confinement : faux policiers, faux matériel paramédical... Les arnaques se multiplient

france 2

Attention aux faux policiers et aux faux gendarmes et aux autres arnaques, nombreuses sur Internet.

Des hommes en tenues civiles, qui portent un brassard police ou gendarmerie, contrôlent les attestations dérogatoires de déplacements. “Ils réclament, en toute illégalité, 135 euros, si ces attestations ne sont pas en règle”, avertit la journaliste Nathalie Perez, sur le plateau du 13 Heures. Certains de ces faux agents vont même jusqu’à accompagner les passants jusqu’au distributeur. Les forces de l’ordre ne sont jamais autorisées à prendre de l’argent en liquide”, précise-t-elle. Et en période de confinement, les PV sont envoyés par La Poste.

Des faux tests de dépistages utilisés

D’autres arnaques pullulent sur Internet. Des dizaines de sites proposent du faux matériel paramédical comme des masques périmés ou des contrefaçons dont l’efficacité n’est pas prouvée. “On voit également de faux tests de dépistage du coronavirus et des thermomètres non homologués”, ajoute Nathalie Perez. Vous pouvez signaler l’arnaque en téléphonant au 17 et, surtout, refusez tout paiement en liquide. Vous pouvez également vous renseigner en contactant le numéro d'Info escroqueries : 0 805 805 817.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne