Confinement : des personnes verbalisées par la police témoignent

France 2

Depuis la mise en place du confinement, mardi 17 mars, moins de 6% des personnes contrôlées par la police ont été verbalisées pour non-respect des mesures de lutte contre le Covid-19. Certains s'expliquent.

Mercredi 8 avril, au 23e jour du confinement commencé le 17 mars, 8,2 millions de contrôles ont été effectués par les policiers et gendarmes pour s'assurer du respect des mesures mises en place afin d'éviter les déplacements et la propagation du Covid-19. Sur ces 8,2 millions de contrôles, environ 400 000 contraventions ont été dressées, soit une part d'environ 6%. Ce chiffre est le symbole d'un confinement assez bien compris et respecter par les Français. D'autant que certaines personnes qui ont été mis à l'amende se défendent aussi de toute incivilité. 

Verbalisée à 1 300 mètres de chez elle

C'est le cas de Nicole, qui vit dans le Cotentin (Manche). Elle avait été verbalisée parce qu'elle avait pris sa voiture pour se balader à plus d'un kilomètre de chez elle pour "aller voir la mer". "La gendarme vient vers moi, j'ai mon papier et elle me met une amende parce que je suis à 1 300 mètres de chez moi et en plus elle me dit que c'est parce que je ne suis pas raisonnable car j'ai plus de 70 ans et que je n'ai qu'à rester chez moi", explique la Normande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne