Confinement : des animaux en profitent, d’autres en difficulté

franceinfo

Trois milliards de personnes sont confinées. Les villes sont vides et des animaux sauvages en profitent pour les visiter tandis que les animaux domestiques ont perdu toute protection.

Pendant le confinement de milliards d’êtres humains, ce sont les animaux qui s’emparent des villes. Des canards ont été filmés à Paris, un sanglier dans Barcelone (Espagne), un puma au Chili ou encore une civette en Inde. Affamés parce qu’habituellement nourris par les touristes, les singes s’affrontent régulièrement dans les rues de Lopburi, en Thaïlande. Mais attention aux fausses informations, comme avec un dauphin annoncé à Venise (Italie), alors qu’il nage en réalité dans un port de Sardaigne.

Refuges SPA fermés

Grâce aux attestations de déplacement dérogatoire, les animaux domestiques peuvent circuler aussi dans les villes. Ceux qui ont été abandonnés sont plus mal lotis. Ils peuvent parfois compter sur de bonnes âmes, comme au Pérou, où des personnes leur donnent à manger. En France, leur situation pourrait se compliquer. Avec le confinement, les refuges de la SPA ont fermé leurs portes. 

Vous êtes à nouveau en ligne