Commémorations du Débarquement : "J'espère revenir en septembre ou au plus tard en juin de l'année prochaine", assure le vétéran américain Tom Rice

Tom Rice, vétéran américain du Débarquement de Normandie, en appel visio le 5 juin 2020. 
Tom Rice, vétéran américain du Débarquement de Normandie, en appel visio le 5 juin 2020.  (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Bloqué chez lui en Californie à cause de la crise sanitaire, Tom Rice ne sautera pas en parachute au-dessus des plages normandes comme il l'avait fait l'an dernier pour le D-Day. Mais Franceinfo a pu s'entretenir au téléphone avec le vétéran américain par l'intermédiaire de l'un de ses proches, rencontré près de Carentan.

Il avait marqué les cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie l'an dernier. Tom Rice, bientôt 99 ans, avait alors sauté en parachute non loin de Carentan, à l'endroit même où il avait été parachuté pendant le D-Day. Mais cette année, ce vétéran américain ne peut pas se rendre en Normandie pour renouveler l'exploit, coincé chez lui en Californie, aux Etats-Unis, coronavirus oblige.

Denis van den Brink, ami et biographe de Tom Rice, est chargé de mission historique à la mairie de Carentan. Il nous emmène au coeur de la zone de largage (drop zone) de la 101ème division airboard. C'est là que Tom Rice a été parachuté le 6 juin 1944, un peu avant 1 heure du matin. Bien qu'il ne puisse pas être en France pour ce 76e anniversaire du Débarquement, il a décidé de rendre un hommage à distance. "On a travaillé depuis plusieurs semaines à le faire sauter en Californie, raconte son ami Denis van den Brink. On a trouvé l'avion, un C47, mais à cause d'un petit problème de santé son médecin souhaite qu'il ne saute pas cette année. On se plie à cette exigence médicale, mais l'avion est toujours là, donc il va monter dans cet avion, survoler Coronado avec un drapeau normand signé du maire de Carentan." 

Denis van den Brink (à droite), ami et biographe de Tom Rice (à gauche sur l\'écran), le 5 juin 2020.
Denis van den Brink (à droite), ami et biographe de Tom Rice (à gauche sur l'écran), le 5 juin 2020. (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Nous appelons Tom Rice au téléphone chez lui en Californie. "Je ne peux pas venir cette année à cause de la situation sanitaire mais je devrais être là !" nous dit-il avec regrets. Il explique qu'il se balade en ce moment avec un drapeau français sur les épaules. "Vous savez nous sommes liés, la Normandie c'est l'Amérique et l'Amérique c'est la Normandie. Le sens des commémorations pour moi est très fort et j'y réfléchis en permanence", confie le vétéran.

"S'il vous plaît, attendez-nous ! Soyez patient...Vous nous manquez ! J'espère revenir en septembre ou au plus tard en juin de l'année prochaine, je serai très heureux de revenir", assure Tom Rice. Et il reviendra pour sauter en parachute à nouveau. "Je sauterai même si on devait me pousser d'un fauteuil roulant !", affirme le vétéran américain, bientôt centenaire. 

Vous êtes à nouveau en ligne