Chroniques du ciel. Covid-19 et aéroports régionaux

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'inquiétude des aéroports régionaux face aux conséquences de la crise sanitaire.    

La consolidation du secteur aérien, provoquée par la crise sanitaire du Covid-19, va inexorablement entraîner la disparition de compagnies aériennes et affaiblir les aéroports régionaux qui jouent un rôle majeur en matière de développement économique.

Et pourtant, déplore Thomas Juin, président de l’Union des Aéroports Français, ces plateformes secondaires, à l’arrêt depuis deux mois, sont totalement ignorées par l’État. Thomas Juin, se dit également agacé par la demande de Bruno Lemaire, le ministre de l’Économie, à Air France, de remplacer les vols de moins de 2 heures 30 par le train quand cela est possible C’est une fausse bonne idée dit-il.

Si certains aéroports disparaissent, de grands groupes industriels, des entreprises pourraient revoir leurs politiques de délocalisation en région. Ces aéroports régionaux représentent un peu plus de 200 000 emplois directs. La plupart de ses salariés ne reprendront pas leur activité avant plusieurs semaines. L’UAF n’a aucune garantie quant à la poursuite du chômage partiel.    

Vous êtes à nouveau en ligne