Chômage partiel : 50 000 entreprises seront contrôlées durant l'été, selon Élisabeth Borne

FRANCE 2

Élisabeth Borne, la ministre du Travail, de l'Emploi et de la Réinsertion, est l'invitée des "4 Vérités" de France 2, lundi 20 juillet.

Élisabeth Borne revient lundi 20 juillet sur le sommet de l’UE en cours, durant lequel les 27 membres doivent se mettre d'accord sur un plan de relance économique à l'échelle européenne. "Je pense qu'on ne peut pas parler d'impasse", estime la ministre du Travail, de l'Emploi et de la Réinsertion. "C'est un moment crucial pour l'Europe (...) C'est l'occasion de montrer qu'on est solidaire à 27", pense-t-elle. "Le couple franco-allemand est parfaitement aligné."

Davantage de contrôles

Alors que huit millions de salariés étaient encore concernés par les mesures de chômage partiel en mai, il est encore un peu tôt pour avoir les chiffres de juin, indique la ministre du Travail. "Au plus fort de la crise, en avril, c'est près de neuf millions de salariés qui ont été protégés. Je crois que c'est important de se dire quand l'on est dans un pays où, quand l'activité économique s'arrête, l'État a pris en charge les salaires de près de neuf millions de salariés", rappelle-t-elle. Le mécanisme de chômage partiel a déjà coûté 15 milliards d'euros à l'État, note Élisabeth Borne, qui annonce un renforcement des contrôles pour détecter les entreprises qui fraudent le dispositif. "On a déjà fait 25 000 contrôles et on en fera 50 000 durant l'été", prévient-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne