Chloroquine : un traitement du Covid-19 remis en question

Cette vidéo n'est plus disponible

La recherche sur l'hydrohyxchloroquine vient de prendre un coup d’arrêt en France. L’Agence du médicament et le Haut Conseil de la santé publique recommandent de ne plus utiliser la molécule dans le traitement du Covid-19.

Avec plus de 230 essais cliniques dans le monde, la chloroquine et son dérivé, l’hydrohyxchloroquine, sont les molécules les plus étudiées chez les malades du Covid-19. Mais les coups d’arrêt se multiplient. Le 25 mai, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) annonçait une pause temporaire de son essai, Solidarity, avec aucun nouveau patient recruté.

Une étude qui sème le doute

Même chose en France avec l’Agence du médicament qui souhaite suspendre par précaution les essais cliniques évaluant l’hydroxychloroquine. Le Haut Conseil à la santé publique va plus loin : il recommande de ne pas utiliser la molécule pour le traitement du Covid-19 chez les patients ambulatoires ou hospitalisés. Ce qui a fait basculer les experts, c’est une étude publiée dans la revue The Lancet. Selon ses auteurs, l’observation de 96 000 cas ne montre pas d’efficacité, mais un risque cardiaque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne