Chloroquine : l'ARS de Nouvelle-Aquitaine alerte sur le risque d'automédication

FRANCE 2

Elle a été présentée par certains comme le remède miracle contre le coronavirus Covid-19, mais l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine a lancé une alerte, lundi 30 mars, quant à la prise de chloroquine en automédication.

L'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a lancé un avertissement lundi 30 mars contre la prise de chloroquine, ce médicament antipaludique présenté par certains comme un remède miracle contre le coronavirus Covid-19, après avoir relevé des cas de toxicité cardiaque. Ces personnes "avaient des symptômes du Covid et ont pris tout seul, a priori sans avis médical, ces médicaments, certains se sont même retrouvés en réanimation", explique la journaliste Frédérique Prabonnaud, en duplex du ministère de la Santé, à Paris.

"On connaît depuis longtemps les risques d'effets secondaires"

"On connaît depuis longtemps les risques d'effets secondaires de ces traitements. On sait qu'ils risquent de provoquer des troubles du rythme cardiaque graves, parfois mortels. D'ailleurs, en prescriptions habituelles, cela se fait sous surveillance, en particulier cardiaque", poursuit la journaliste. La semaine dernière, un décret a été publié pour limiter les prescriptions de ces traitements aux patients hospitalisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne