Chine : le blues des fabricants de jouets

France 2

En Chine, le marché du jouet est en berne. Les carnets de commandes sont vides, les marchandises retournées.

Alimenter les lignes de production coûte que coûte, c’est l’objectif d’une usine de jouets de Shantou, dans le sud-est de la Chine. Avant l’épidémie de coronavirus, 40% de la production de petits jouets qui roulent en forme de canard partaient pour l’Europe ou les Etats-Unis, c’est 5% en mai. "A partir de la fin février, toute la logistique de transport international a été arrêtée et nos clients étrangers ont annulé leurs commandes", explique Chen Zhuoyue, directeur général de Shantou Beilisi Toys.

Le pari du marché chinois

Les jouets produits qui ne partent plus à l’export seront utilisés par les enfants chinois car, pour sauver leur chiffre d'affaires, les fabricants de jouets visent désormais le marché intérieur. L’avenir de l’économie chinoise se joue désormais sur les sites de vente en ligne. Les consommateurs chinois vont-ils sauver l’atelier du monde ? Rien n’est moins sûr quand on sait que la croissance chinoise a subi un recul historique ces quatre derniers mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne