Carry-le-Rouet : le quotidien d'une vie en quarantaine pour les rapatriés de Wuhan

FRANCE 2

Des rapatriés de Wuhan (Chine) sont confinés dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), à une trentaine de kilomètres de Marseille, depuis plus d'une semaine.

Pour oublier un peu le confinement, une séance de tai-chi est organisée face à la mer. À Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), des rapatriés de Wuhan (Chine) retrouvent le calme après le stress vécu en Chine. "On était enfermés. Certes, on avait un lien social familial à la maison, mais rien de plus", explique Charles Germain, un rapatrié. Ils sont 225 dans le centre de vacances confiné depuis une dizaine de jours.

Les rapatriés ont été testés à deux reprises depuis leur arrivée

Le centre de vacances regroupe une majorité de Français, mais aussi quelques étrangers. Vincent Lemarié était professeur de français à Wuhan. Chaque matin pendant deux heures, il enseigne les bases à des élèves volontaires. "On essaie de lancer des choses pour vivre ensemble et tirer parti des savoir-faire des uns et des autres", précise le professeur. Tous les rapatriés ont été testés deux fois depuis leur arrivée. Pour l'heure, aucun ne semble avoir contracté le coronavirus 2019-nCoV.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne