"C'est un acte de la vie qui continue" : les mariages reprennent timidement, avec des règles strictes

Les mariages doivent se faire en très petit comité, à cause des mesures sanitaires.
Les mariages doivent se faire en très petit comité, à cause des mesures sanitaires. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Les célébrations, interdites pendant le confinement, peuvent de nouveau être organisées, mais en tout petit comité et en respectant la distanciation physique.

Les mariages peuvent reprendre partout en France, depuis l'annonce de la phase 2 du déconfinement par le Premier ministre. À Montreuil (Seine-Saint-Denis) par exemple, trois ont été célébrés samedi 30 mai, avec des règles strictes bien entendu. "Tout le monde a des masques ?", demande l'adjointe au maire, Mireille Alphonse.

Seuls les mariés sont exemptés. Mais la célébration se fait en tout petit comité : "Tous les rassemblements de plus de dix personnes ne sont pas autorisés, rappelle Mickael Costa, responsable adjoint à l'état civil. On ne peut pas faire d'exception, je suis désolé." Résultat : les parents de la mariée restent à la porte. "On aurait aimé les avoir avec nous", se désole Smaïl, témoin du marié.

Le mariage en période de déconfinement à Montreuil (Seine-Saint-Denis).
Le mariage en période de déconfinement à Montreuil (Seine-Saint-Denis). (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Tout le monde s'assoit dans la salle, avec un mètre de distance, sauf, là encore, pour les mariés. "Je suis un peu émue, vous êtes mon quatrième mariage post-confinement", déclare Mireille Alphonse. "Sur les mariages, on a des autorisations de la procureure de la République de la Seine-Saint-Denis, explique Mickael Costa. Les cérémonies de mariage se font en groupe vraiment très restreint, c'est-à-dire les futurs mariés, les témoins, l'agent état civil et l'officier délégué d'état civil, qui est souvent le maire ou le maire adjoint. À partir du 2 juin, on a une limite de dix personnes. De mi-mars au 22 mai, on a annulé ou reporté 60 mariages."

Cela ramène de l'espoir et de la gaieté dont on a besoin, surtout qu'on sort d'un moment difficile, c'est beau !Joséphine, la mariéeà franceinfo

Joséphine, la mariée, n'a pas voulu reporter l'union : "On a hésité, parce qu'on aurait aimé que ce soit différent. Et puis, on s'est dit que si nos enfants pouvaient être là, ce serait beau de se marier malgré toutes les embûches de la vie. On se marie quand même, on est très heureux !"

"C'est un acte de vie, c'est un acte de la vie qui continue, qui recommence", complète Mireille Alphonse, l'adjointe au maire. "Au nom de la loi, je vous déclare unis par le mariage. Bravo !" Les applaudissements sont peu nombreux, mais chaleureux.

Cérémonies de mariage avec gestes barrières : écoutez le reportage de Benjamin Illy
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne