Bordeaux : les quais de la Garonne désormais en version "dynamique", les regroupements interdits

Les Bordelais étaient nombreux sur les quais le 17 mai lors du premier dimanche de déconfinement (photo d’illustration).
Les Bordelais étaient nombreux sur les quais le 17 mai lors du premier dimanche de déconfinement (photo d’illustration). (DAVID THIERRY / MAXPPP)

Selon France Bleu Gironde, le maire Nicolas Florian a annoncé mardi un nouvel arrêté pour limiter la fréquentation des quais de la Garonne à Bordeaux, les regroupements et les pique-niques seront pour le moment interdits.

Le maire de Bordeaux Nicolas Florian a annoncé, mardi 19 mai, lors d'un point presse sur le bilan du déconfinement, que l'arrêté du 7 mai encadrant la réouverture des quais va être modifié pour limiter la fréquentation des quais de la Garonne à Bordeaux, rapporte France Bleu Gironde. Les regroupements et les pique-niques seront désormais interdits, les quais deviennent "dynamiques", à l'image de ce qui se pratique pour de nombreuses plages en France.

>> Suivez notre direct sur la pandémie de Covid-19 et les mesures de déconfinement

C'est l'affluence constatée durant le premier week-end de déconfinement qui a incité le maire de Bordeaux à prendre ce nouvel arrêté, en vue notamment du week-end de l'Ascension qui débute mercredi soir.

Accès aux quais maintenu et pas de port du masque obligatoire

"Les Bordelaises et les Bordelais sont respectueux depuis le 11 mai", explique Nicolas Florian. "Mais, sur les quais, on a assisté à des regroupements. C'est humainement tout à fait légitime mais cela peut susciter un risque, déplore le maire de Bordeaux. En lien avec la préfète, je vais donc prendre un nouvel arrêté pour mettre en place des quais 'dynamiques', à l’image des plages 'dynamiques'."

L’accès aux quais est maintenu, les gens respectent d'ailleurs les cheminements et la signalétique. Mais, il faut leur dire que, pendant encore quelques temps, on ne peut pas se regrouper et pique-niquer sur cet espace.Nicolas Florian, maire de Bordeaux

Nicolas Florian a en revanche exclu toute obligation de port du masque sur les quais. Même chose dans l'ensemble des parcs et jardins de la ville où les choses "se passent bien", selon le maire de Bordeaux. Le port du masque va, en revanche, rester obligatoire dans les rues Sainte-Catherine et Porte-Dijeaux.

Vous êtes à nouveau en ligne