Bordeaux : le service réanimation en tension

France 2

Si les Bouches-du-Rhône ou la Gironde doivent durcir les mesures, c'est à cause du nombre d'hospitalisations en hausse. Reportage au service réanimation de l'hôpital Saint-André de Bordeaux (Gironde).  

Il est médecin-réanimateur et fait un constat inquiétant : le nombre de cas graves de Covid-19 est en nette augmentation. "On a un patient de 76 ans qui est arrivé il y a une semaine, il a été placé sous assistance respiratoire après une phase d'épuisement et de fort besoin d'oxygène", rapporte le docteur Fabrice Camou de l'hôpital Saint-André à Bordeaux (Gironde). L'unité de réanimation prend aussi en charge des cas de cancer ou leucémie et doit se réorganiser avec le retour des cas de coronavirus. Une population plus jeune est aussi arrivée mais avec des cas moins préoccupants.

Le personnel soignant à flux tendu

Parmi les 24 patients en réanimation au CHU de Bordeaux, certains inspirent moins d'inquiétudes. Pour eux, les médecins utilisent un système d'oxygène à haut débit beaucoup moins invasif que l'intubation. Moins de fatigue donc, et moins d'essoufflement. Une dizaine de médecins et internes ainsi que 70 personnels soignants sont à flux tendus dans le service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne