Belgique : la nacelle de l'espoir face au coronavirus

FRANCE 2

La crise sanitaire du Covid-19 amène à des situations inimaginables en temps normal. C'est par exemple le cas à Bruxelles (Belgique), où une grue de chantier permet à des familles de rendre visite à leurs proches en maison de retraite.

Accrochée à une nacelle, Clémentine Van Eijcke s'apprête à une ascension peu banale et remplie d'émotion. Cette Belge va enfin pouvoir rendre visite à son mari, confiné au quatrième étage d'une maison de retraite à Bruxelles (Belgique). Une grue de chantier a été mise à disposition pour élever les familles des résidents jusqu'aux étages de leurs proches. Cela faisait plus d'un mois et demi que Clémentine Van Eijcke n'avait pas vu son mari. "Je suis très contente d'avoir plus dialoguer avec lui de si près, c'est formidable. C'est une initiative que j'apprécie énormément", indique Clémentine Van Eijcke, vêtue d'un masque.

"C'est une initiative que j'apprécie énormément"

Toute la journée, des familles ont enchaîné les visites et rompu la solitude de leurs proches, avec toutefois quelques mètres de distance. Des retrouvailles très attendues, mais un peu frustrantes. "Le toucher manque, j'ai juste envie de la prendre dans mes bras", confesse une proche. L'idée d'utiliser une grue de chantier est venue de Tristan Van Den Bosch, un patron d'une entreprise de nettoyage d'immeubles. "Il y a deux semaines, je suis passé devant une maison de retraite. J'ai vu quelqu'un qui faisait des grands gestes à sa mère, sans réussir à se parler. Alors, j'ai eu cette idée", explique Tristan Van Den Bosch.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne